01/04/2017 : Faut-il craindre le rachat de Compte-Nickel par BNP Paribas ?

Le 4 avril dernier, la start-up au succès foudroyant Financière des Paiements Électroniques qui porte le Compte-Nickel a été avalée par BNP Paribas. Un danger pour les buralistes ?  

Coup de théâtre pour les buralistes partenaires privilégiés de Compte-Nickel. La fintech Financière des Paiements Électroniques qui apportait la promesse « de vendre des RIB comme des paquets de chewing-gum » en incarnant la solution no bank aux particuliers est tombée à 95 % dans l’escarcelle de BNP-Paribas. Goliath a fini par avaler David. Forcément, à cette annonce, certains buralistes ont manifesté leur inquiétude. « Nous restons vigilants », a confié Olivier Lerat, à la tête du Champs-Élysées au Havre (76) et classé parmi les meilleurs distributeurs de Compte-Nickel au niveau de sa région. « Si je vois que ce produit change, j’arrête. Certes, cette activité est une excellente diversification et génère du monde chez nous, mais ce n’est pas notre métier majeur ». Faut-il pour autant s’inquiéter de ce rachat inattendu ?  

Contrer l’arrivée d’Orange Bank

D’abord avec cette acquisition, la banque d’un monde qui change met les deux pieds dans la révolution du digital boostée par l’arrivée de nouveaux acteurs sur le segment du low-cost qualité. À l’instar du groupe Carrefour avec son offre C-Zam qui se veut accessible et sans conditions de revenus (un air de déjà vu ?). Sans compter sur un autre débarquement offensif : celui de l’opérateur historique de téléphonie Orange. Dès cet été, il va déverser son offre Orange Bank. Centrée sur les usages, 100 % mobile, elle parie elle aussi sur des produits et services gratuits accessible à tous. Objectifs avoués : plus de deux millions de clients, pour un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros dès 2018. Avec Compte-Nickel, BNP Paribas souhaite aussi investir ce créneau.  

Le réseau des buralistes : une force pour BNP Paribas

Et pour cause. Compte-Nickel a déjà révolutionné les usages bancaires avec une ouverture de compte rapide et simplifiée, se plaçant parmi les précurseurs du 100 % mobile. Conçue comme une réponse aux clients en difficultés bancaire, cette offre a aussi su séduire les nouvelles générations. Pour BNP Paribas, Compte-Nickel est une passerelle vers cette clientèle hyper connectée et consumériste sans appétit pour le réseau physique traditionnel. Avec une dématérialisation inéluctable portée par des relations on line, les agences bancaires physiques se sont réduites comme peau de chagrin, rimant avec désertification en région. Mais tous les consommateurs et en particulier ceux vivant en zone rurale ne sont pas pendus à leur mobile pour gérer leur compte, surtout quand internet fait défaut. BNP Paribas en restant actionnaire aux côtés de la Confédération des buralistes bénéficie ainsi d’un réseau de distribution étendu, même dans les zones les plus reculées. Avec des économies substantielles à la clé pour le groupe bancaire, et des moyens plus conséquents pour que le réseau atteigne lui aussi les 2 millions de clients rapidement

BURALISTES COPYRIGHT 2017