Fédération des Buralistes


Paris - IDF - Oise - Seine-Maritime

Premier réseau de commerce de proximité

En ce moment

Buralistes Mag N°1385 - Octobre 2020

N°1385 - Octobre 2020

Bonne lecture !

lire le magazine

 

Edito

Relancer le réseau

Dans ce numéro, on vous racontera comment un collègue parisien, Hui Limsavanh, a sauvé in extremis son affaire après le confinement en ins-tallant une terrasse éphémère. Et si je commence cet édito par là, c’est parce que son histoire montre bien que nous, les buralistes, on sait rebon-dir. Qu’on est réactifs, combatifs, volontaires. Qu’on ne baisse pas les bras. Oui, il y a eu le confinement. Oui, le Covid est toujours là. Mais maintenant, il est temps de relancer notre réseau. On en a d’ailleurs longuement dis-cuté avec Valérie Pécresse, rencontrée le mois dernier. Et cette relance économique s’inscrit et doit s’inscrire dans le plan de transformation qui aurait dû être le grand sujet de l’année, si le Covid n’était pas venu bous-culer tous les agendas. Alors dans ce numéro, on a réalisé un dossier sur le fonds de transformation, en interrogeant des buralistes qui l’ont utilisé, en même temps qu’un conseiller de la plateforme transformation dédiée. Relancer le réseau, ce n’est pas une montagne, c’est simplement re-prendre là où le Covid nous avait surpris. En reprenant les dossiers, un par un, comme le partenariat avec Total Direct Energie – et on a rencontré ce mois-ci Habib Trad, de Tradimex Green, en charge de la commercia-lisation de Total Direct Energie dans le réseau. En se remettant à vivre, tout simplement, dans le respect des mesures de précaution sanitaire. Ça vaut pour l’aspect commercial comme pour l’aspect syndical, et je pense notamment aux réunions de bureau qui ont repris, ici, au syndicat, qui nous ont notamment permis de revenir sur le dernier séminaire des pré-sidents ou sur les réunions tripartites organisées avec la FDJ. Je pense encore au point de notre président, Philippe Coy, sur le CBD et sur le profil du buraliste. Je pense enfin aux journées sur le terrain, qui ne s’étaient jamais arrêtées, même pendant le confinement, mais qui maintenant ont repris (presque) comme avant, notamment le mois dernier, dans le XVIIe. En bref, recommencer à vivre, à travailler, pas comme si de rien n’était, mais avec la conviction qu’on va la réussir, cette relance ! 

BURALISTES COPYRIGHT 2017